jeudi 30 octobre 2014

Le Petit Saguenay : terre d’innovation du développement local

Ce mercredi 22 octobre, nous avons été reçus par les partenaires pour le développement forestier durable des communautés de Charlebois et du bas Saguenay (PDFD). Étaient présents 2 maires dont le président de la table de concertation du Parc national, le directeur du Parc national du Saguenay, un représentant du ministère des ressources naturelles, le directeur du village vacances, les employés du PDFD.
La rivière Petit Saguenay

Comme beaucoup de régions les forêts ont été exploitées intensément par l’industrie papetière : la sapinière à bouleau jaune a été transformée en forêts jeunes et occupées par des essences pionnières plutôt feuillues. Ces peuplements sont considérées comme dégradés. Cette appauvrissement de la ressource a incité les industriels à se désengager (fermeture de scierie…). Dans ce contexte, les acteurs locaux ont cherché des solutions pour continuer à faire vivre leur territoire à l’histoire forestière marquée.
La création du PDFD (association à but non lucratif) a été une des réponses. Elle propose une démarche de gouvernance du territoire par la concertation entre les acteurs impliqués (collectivités, professionnels de la filière bois, aire protégés, acteurs du tourisme…). Le développement durable forestier avec une composante sociale forte est leur finalité : « Un milieu forestier restauré et mis en valeur, une condition. L’économie, un moyen pour y parvenir. Les communautés de Charlevoix et du Bas-Saguenay, une finalité. »
Le PDFD développe les axes suivants :
  • La recherche en invitant les universités à travailler sur son territoire (analyse fine des peuplements à restaurer…)
  • Les expérimentations au travers de partenariat forts avec les gestionnaires (modalités de coupes partielles, transformation du tremble peu prisé de l’industrie…)
  • L’implication dans des démarches innovantes de gestion du territoire (forêt habitée, conclusions du rapport coulombe, aménagements écosystèmiques…)
Une des plus belles réussites a été la création de la coopérative de solidarité Valoribois qui a permis de faire revivre une scierie abandonnée par les groupes industriels ainsi qu’une autre coopérative, « quatre-temps » impliquée dans l’emploi dans le domaine de l’exploitation forestière, de l’agroforesterie et du tourisme.
Nous avons été particulièrement marqués par la réactivité, le dynamisme des acteurs locaux et leur volonté de faire construire ensemble un projet de territoire.
2 exemples nous ont été présentés :

La bleuetière de Jean Bergeron couvre 50 ha. Des actions de coupes ont valorisé les plants de bleuets déjà présents en forêt. On remarquera la préservation des pins blancs et rouges devenus rares dans la région pour des raisons paysagères et patrimoniales.

Le village vacances de Petit Saguenay a mis en valeur un ancien site lié à la scierie aujourd’hui abandonnée. Tous les aménagements ont été construits en tremble dans un souci de cohérence territoriale.

Cliquez ici pour visualiser le diaporama de présentation du PDRD et de ses actions
Cliquez ici pour le diaporama de présentation du projet de restauration
Article rédigé par Grégoire et Zoë

1 commentaire:

  1. Êtes-vous toujours inquiet à l'idée d'obtenir un kamas dofus? Craignez-vous d'être attaqué par le site Web? Bienvenue sur https://www.mmoah.fr/kamas-dofus pour acheter des kamas dofus au prix le plus bas.

    RépondreSupprimer