mardi 18 juin 2013

La forêt mixte : l’avantageuse diversité

Nous avons été reçus par Roland Burrus et son équipe dans une forêt privée de la commune de Courtavon en Alsace. Il s’agit d’une forêt mixte souvent dominée par le sapin qui est accompagné du hêtre, du chêne et de plusieurs autres espèces d’arbres selon les conditions édaphiques, qui sont d’ailleurs parmi les meilleures. Le sylviculteur, François Leforestier, gère cette forêt avec des objectifs de diversification des essences et de structure irrégulière. Le caractère mixte et irrégulier de la forêt est ici vécu comme un grand avantage puisqu’en plus de favoriser une diversité biologique et la résilience des écosystèmes face aux changements globaux, il offre une sécurité économique à long terme en permettant aux forestiers de répondre aux besoins du marché peu importe comment ces besoins évolueront. Cet exemple constitue une belle illustration de la façon dont l’écologie et l’économie peuvent être mutuellement bénéfiques.





Puis, nous avons visité l’entreprise Lutz qui ne mise pas sur la production de masse, mais plutôt sur la production personnalisée (des maisons pré-fabriquées) qui ajoute une grande valeur aux produits du bois, produits écologiques. Il s’agit donc d’une entreprise qui consomme peu de bois, mais qui crée beaucoup de valeur, ce qui pourrait être particulièrement intéressant dans les communautés environnant les territoires ayant le potentiel de devenir des aires protégées polyvalentes au Québec. 



En après-midi, le groupe a été reçu par monsieur André Linder, maire de la commune de Wolshwiller, par monsieur Michel Fernex, professeur émérite de la faculté de médecine de l’Université de Bâle, et par Olivier de l’ONF. Ils nous ont fait visiter la réserve biologique située dans la forêt communale et nous ont montré un aménagement réalisé pour la biodiversité : de gros hêtres ont été récoltés pour permettre à la lumière de parvenir jusqu’au sol et ainsi favoriser le retour de certaines plantes plus rares. Comme quoi l’aménagement n’est pas nécessairement en contradiction avec des objectifs de conservation. 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire